Garde-robe capsule : Here we go, again

by

Bonne année à tous ! Avez-vous pris de bonnes résolutions ? Après plus d’un an de hiatus stylistique, il est temps pour moi de reconstruire ma garde-robe réduite à peau de chagrin après ma grossesse !

Le bilan actuel

Depuis un an, je tourne avec une poignée de vêtements de secours : un jeans boyfriend acheté après la naissance de la miss pour être présentable, quelques t-shirts oversize, deux pulls, un gilet, une robe Myosotis, une robe droite, une tunique et des leggings. A cela se sont ajoutés une paire de jeans slims qui me serrent un peu trop, et un manteau Opium récupéré après notre shooting automne-hiver. Une garde-robe capsule plutôt correcte (la preuve étant que j’ai tenu plus d’un an avec ces quelques pièces), mais qui souffre de sérieux inconvénients par rapport à mon mode de vie :

  • beaucoup d’éléments la composant sont issus de la fast fashion (difficile d’investir dans de belles pièces quand nos mensurations jouent au yoyo), et sont de mauvaise qualité
  • pour la même raison (ainsi que pour des contraintes évidentes de temps libre), très peu de pièces sont cousues main, et mine de rien cela influence mon estime de moi (une créatrice de patrons qui ne porte pas de home-made ? le comble !)
  • les tailles de certaines pièces sont approximatives (t-shirts trop larges, jeans trop serrés)
  • peu de tenues flatteuses sont réalisables avec ces pièces, ce qui signifie que lorsque mes 2 tenues préférées sont au sale j’ai la désagréable sensation de m’habiller avec un sac poubelle

Pour toutes ces raisons, ma garde-robe me donne un aspect extrêmement casual, voir négligé la plupart du temps (heureusement que cet hiver j’ai pu me planquer sous mon Opium ni vu ni connu). Pas génial pour l’estime de soi…

L’objectif

Reconstruire une garde-robe « capsule », composée à la fois de home-made et de vêtements du commerce (achetés pour leur qualité, et de préférence à des marques éthiques), et qui permette de très nombreuses combinaisons flatteuses.

Rester dans une démarche de slow consommation : éviter de surconsommer (tissus, patrons, vêtements) et conserver les éléments qui me vont et que je prends plaisir à porter. Remplacer le reste au fur et à mesure, et donner les vêtements non portés afin qu’ils bénéficient à des gens qui en ont besoin.

Un peu d’analyse

Morphologie et couleurs

Commençons par les bases : déterminer mon morphotype post-bébé, ainsi que les couleurs qui me vont, afin d’établir une base de départ (qu’on respectera ou pas 😉 ).

Sans surprise, je suis toujours un sablier, bien qu’un peu plus dodu. Fait intéressant, ma taille est moins marquée depuis ma grossesse ce qui me fait correspondre un peu plus aux standards de l’industrie. Mes particularités morphologiques : des jambes longues et fines, un petit buste, et des hanches hautes.

La nouveauté vient de l’analyse de mes couleurs ! Les « saisons », on y croit ou pas, mais une handicapée de la couleur comme moi ne va pas s’en passer ! Depuis des années, j’étais persuadée d’être « automne » mais une nouvelle analyse prenant en compte mon blond naturel indique que je serais « soft summer »… et ça change tout ! Je sais que je dois privilégier les couleurs douces et à dominante froide, en particulier celles qui se trouvent près de mon visage.

Core style

En consultant mes anciens tableaux Pinterest, j’ai pu constater avec satisfaction que mon style avait peu évolué ces dernières années : des couleurs neutres, beaucoup de noir, du minimalisme, des volumes intéressants.

Voir le tableau Pinterest complet

Ces derniers temps, j’ai évolué vers des envies d’élégance et de chic : belles matières, proportions adaptées à ma morphologie, accessoires et détails travaillés.

Style de vie

La dernière partie de mon analyse consiste à porter un regard sur mon style de vie afin de déterminer les pièces dont j’ai vraiment besoin ! Voici les points qui en ressortent :

  • Je suis une jeune maman, ce qui signifie que chez moi tout se tache plus facilement et rapidement. Exit toutes les matières qui ne passent pas en machine. Si je veux m’habiller avec des pièces de qualité et/ou des couleurs claires, je dois également prévoir des habits d’intérieur et des tenues plus résistantes pour le week-end (non, donner le bain ou essuyer des mains pleines de sauce tomate avec un pantalon beige à 100+ euros n’est pas une bonne idée).
  • Je suis aussi une professionnelle qui aime la mode (ah oui tiens, c’est mon métier). Je ne veux plus me balader tous les jours, notamment au travail, en leggings ou en jeans-tshirt et baskets.
  • Soyons glamours, on est entre nous : certaines personnes transpirent très peu, ce n’est pas mon cas. Je ne peux pas porter un haut ou une robe (parfois même un pull ou un gilet) plusieurs fois d’affilée sans les laver. Ce qui signifie investir dans plus de hauts que la moyenne des garde-robes capsules.

Il me va donc falloir investir dans plusieurs types de pièces : des pièces fortes pour le travail, quelques basiques résistants pour la maison, et des « entre-deux » pouvant se combiner avec l’un ou l’autre. Ajoutons à cela des accessoires (chaussures, bijoux et sacs) capables d’élever un look et nous obtenons une garde-robe capsule fonctionnelle !

Rendez-vous dans un prochain article pour la planification de ma garde-robe capsule.

15 Responses
  • Orianne (Ocabanoncouture)
    janvier 15, 2019

    C’est avec plaisir que je te lis.
    J’avais beaucoup aimé ta première série d’article sur la construction de ta garde robe capsule et j’avais essayé de m’en inspirer.
    J’ai également eu un bébé fin 2017 et depuis, pour moi aussi c’est le hiatus stylistique avec une morphologie différente à apprivoiser.
    Malgré l’achat de quelques pièces du commerce (le timing couture a forcément pris un coup après l’arrivée de bébé) j’ai toujours l’impression d’être mal fagotée. Maintenant que je retrouve le temps de coudre pour moi, j’espère réussir petit à petit à reconstruire une garde robe capsule confortable et féminine à la fois, aussi bien bureau compatible que maison compatible !
    Je serai au RDV pour les prochains articles !

  • Caro
    janvier 15, 2019

    C’est avec un grand plaisir que j’ai lu ton article car je m’y retrouve complètement ! Soyons honnête je tourne avec beaucoup plus de vêtements que toi mais je n’en suis pas non plus satisfaite !! Trop de vêtements qui ne me vont pas/plus… ou mal taillés ( trop grand/ petits )… Du coup je suis complètement dans une phase de mise à plat et comme souvent ton analyse me motive à faire de même en reprenant les bases: morphologie et les couleurs qui me vont…
    Ps: entre nous j’ai le même soucis de transpiration

  • Mai
    janvier 15, 2019

    Jeune maman depuis le mois d’août, je me retrouve moi aussi totalement dans ton article. Je ne travaille pas dans la mode mais je ne supporte plus de tourner avec mes 2 pantalons de grossesse presque 6 mois après mon accouchement, il est temps de passer à autre chose (sans parler des vieux joggings à la maison…). Me remettre à la couture pour retrouver le plaisir de vêtements qui vont à ma nouvelle morphologie et m’aident à l’accepter, et aussi retrouver le plaisir de prendre ce temps de loisir pour moi! Mais comme tu l’as fait il faut aussi prendre le temps de revoir la capsule par rapport à ce qui a changé et maintenant le style de vie est d’autant plus important, ton paragraphe à ce sujet est vraiment intéressant et va bien m’aider!
    Niveau couture je vais cibler des vêtements confortables, probablement plus sportswear qu’avant, avec peu de pièces et rapides à coudre et des pièces confortables mais pas négligées pour la maison.
    Je ne rentre plus dans mes 1ères arum mais ça vaudrait le coup de me repencher sur le patron, qui faisait vraiment partie de mon uniforme quotidien. Bon ton article m’a inspirée on dirait, j’attends la suite avec intérêt! Bonne couture!

  • Charlotte
    janvier 15, 2019

    Super article ! C’est très intéressant de suivre ta réflexion et je me réjouis de savoir qu’il y aura une suite 🙂

  • Anaïs
    janvier 15, 2019

    Je suis moi aussi en pleine réflexion sur une garde-robe adaptée à ma vie de maman. D’ailleurs j’aimerais que celle-ci ne reflète pas seulement ma vie de maman mais aussi ma vie de femme, mais j’avoue que le fait de passer finalement beaucoup de temps accroupie, en tailleur, ou à bouger dans tous les sens avec mon p’tit mec m’oblige à faire une croix sur beaucoup de tenues « féminines ». Est-ce que tu as aussi ce problème ? Du coup pour l’instant je n’ai pas réussi à me détacher du purement confortable.

    • Eléonore
      janvier 15, 2019

      Je suis tellement contente de voir que je ne suis pas la seule à me poser la question existentielle de l’évolution de ma garde-robe suite à mon changement de vie !

      Concernant le problème de concilier tenues féminines et confort de jeu, je dirais que j’ai moins vécu ce problème car avant d’avoir un enfant, j’étais déjà en recherche de la tenue la plus confortable possible tout en restant présentable ! Pour moi, la solution imbattable c’est le jersey : combiner une jolie blouse en jersey avec un jeans (boyfriend ou slim), ou un t-shirt tout simple avec une jupe crayon en jersey, ou encore un chino coupé dans un sergé coton-élasthane bien confortable ! En ce moment, je laisse aussi tomber le gros manteau au parc (qui finit toujours par valser à force de courir et se baisser) au profit de la technique de l’oignon (un sous-pull en laine + un pull fin + un gros gilet en laine).

  • Mélaine
    janvier 15, 2019

    Ton article m’interpelle : de mon côté, je n’ai jamais trop fait attention à mon apparence et ai surtout privilégié le confort, surtout avec 3 enfants, des trajets à vélo et un changement en tenue d’hôpital les jours de travail !
    Mais maintenant que mes enfants grandissent, j’ai envie de me sentir plus féminine et mieux habillée.
    Que me conseilles-tu pour déterminer mon morphotype ?

    Merci d’avance de tes conseilset belle année à toi !

    • Eléonore
      janvier 16, 2019

      La méthode la plus courante pour déterminer son morphotype est de prendre une photo de soi, de face, en sous-vêtements, et de la comparer aux exemples de différents morphotypes disponibles sur internet. Mais j’ai pu constater qu’on correspond rarement à un morphotype parfait et que le mieux pour savoir quelles silhouettes nous vont, c’est essayer, essayer, essayer différentes tenues et proportions sans à-priori (taille haute, normale, descendue, chemises, débardeurs, blouses, épaules fortes, raglans…)

  • Sophie
    janvier 16, 2019

    Super Article. Je suis un peu dans le meme cas que toi. Retour au travail post bebe alors cet article me parle beaucoup. Merci. Hate de lire la suite.

  • Lelene58
    janvier 21, 2019

    Je suis une dame de 60 ans, et ma silhouette a aussi changé prise d’un petit bedon, eh oui nous les femmes et nos hormones qui nous font prendre des formes où l’on ne voudrait pas. Même problème avec ma garde robe , ton analyse est vraiment intéressante, et ton article est vraiment très instructif. Merci Eléonore pour avoir pris ce temps pour le rédiger. J’ai hâte de découvrir les nouveaux patrons.

  • Marie
    janvier 29, 2019

    Un article qui me motive… avec 3 enfants, j’ai toujours l’excuse du temps qui me manque pour prendre soin de moi (cela va de faire du sport, à réfléchir à ma garde robe, coudre, m’occuper de mes cheveux… la liste est longue), et je me dis que ce n’est quand même pas si compliqué, ni chronophage de regarder ce qui est dans mon armoire, ce qui me manque, ce qui me va. Merci de partager tes réflexions avec nous !

    • Eléonore
      janvier 30, 2019

      Quand je pense que j’ai l’impression de courir après le temps avec un seul bébé… j’admire les mamans de plusieurs enfants ! Bravo pour ce bel état d’esprit ! (et pour le sport, j’ai décidé d’en faire avec ma fille : je fais mes exercices et elle essaie de me grimper dessus ou de m’imiter XD )

  • Emina
    janvier 31, 2019

    C’est très intéressant, peux-tu partager avec nous les outils que tu as utilisé pour cette analyse ?
    As-tu utilisé le service payant de Cardigan Empire pour les couleurs ?
    Hâte de voir la suite !

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *