Le cas du sac doré…

par

… ou l’apprentissage de la gestion de la frustration générée par l’écart entre l’image que l’on a de soi et celle que l’on montre aux autres (mais ça faisait un peu trop long pour un titre d’article).

sac_choix

L’autre jour, en me baladant sur un célèbre site de VPC pour renouveler mon stock de chaussettes (attention, on atteint les sommets du glamour sur ce blog !), je suis tombée en arrêt devant un sac doré. Mais attention, pas n’importe quel sac doré…

Ce sac, j’avais l’impression de l’avoir toujours voulu sans savoir à quoi il ressemblait. Il possède tous les détails parfaits : cuir gris rosé, touche de doré sans être ostentatoire, pile la bonne dose de camel, forme à tomber… il me le fallait, là, tout de suite, maintenant. Mais wearability project oblige, j’ai pris le temps de me poser un moment et c’est là que la dure réalité m’a frappée : ce sac, objectivement, ne va avec aucune pièce de ma garde-robe contrairement à son petit jumeau noir. Mais alors, pourquoi est-ce que j’avais l’impression tenace qu’il était « tellement moi » ?

Et puis j’ai compris. En réalité, ce sac a touché pile poil mon point sensible : il symbolise parfaitement la personne que j’aimerais être, la manière dont moi, je me vois.

Éthérée, délicate, un peu délurée mais quand même élégante… oui, j’aimerais être comme la gracile demoiselle de la photo, toute pimpante avec son joli sac doré et sa robe blanche !

sac_illu

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça en mode 3615 MY LIFE ? Déjà parce que c’est mon blog (ahah !), mais surtout parce que je pense qu’à 26 ans, c’est la première fois que j’ai consciemment fait le deuil de la personne que je ne suis pas. La première fois que j’ai accepté d’être tout simplement moi, même si ma vie contient un peu moins de doré. La première fois que j’ai choisi le sac noir.

38 Réponses
  • Clo
    février 5, 2014

    Démon : Ahhhh mais il est canon ce sac doré !!!!!!!!!!
    Ange : En doré ? Mais avec quoi tu vas le porter ma chérie…?
    Démon : On s’en fout, il est soldé, fais toi plaisir, tu ne reverras jamais une si belle occasion !
    Ange : Pense à ton Wearibility Project, ton sac doré ne te servira à rien dans ton armoire, abandonné…
    Démon : Achète la robe blanche aussi, avec la petite ceinture, tu seras parfaite comme ça, comme dans ton rêve !
    Ange : Tu es TOI, tu es UNIQUE, tu es ELEONORE, et ce sac noir, tu le porteras fièrement…!

    Bon, c’est pas tout, mais je me l’achète en quelle couleur moi maintenant…? :D

  • Armide
    février 5, 2014

    Ton article pose toutes questions que je me pose depuis des années.

    Comment je consomme ? pourquoi je consomme ? Quel regard ai-je sur moi et la société a-t-elle sur moi ? Quel message m’envoie-t-elle pour influencer mes choix de consommation? Comment je réagis à cette influence ?

    J’ai commencé à coudre vraiment en septembre 2012 , et depuis, je n’ai acheté que deux jeans et deux hauts (soit 110 € d’achat). Je ne fais plus les soldes, je ne vais plus dans les magasins.

    Ta démarche le « TWP », c’est aller encore plus loin et faire le chemin que je n’ai pas encore fait : réfléchir à chaque projet couture, ne plus me jeter sur tous les tissus et les patrons qui me plaisent. Être un peu frustrée pour faire les bons choix. C’est une démarche de consommation responsable, respectueuse des autres, de son environnement. J’avoue, j’adore.
    Armide

  • Yasmine
    février 5, 2014

    Quelle sagesse! Ce sac est superbe ! Bon c vrai un sac bicolore ça ne va pas avec tout… Mais y’a vraiment rien qui va avec? Je veux pas faire mon démon comme Clo lol mais bon en ce qui le concerne g du mal à resisté à un sac

  • Ingrid
    février 5, 2014

    Bravo ! Je partage tout à fait le commentaire d’Armide et même si je me pose souvent ces questions aussi, j’avoue ne pas toujours trouver la force en moi pour tourner la tête et passer mon chemin …

  • Narriel
    février 5, 2014

    Bravo, Eléonore, pour ta sagesse et ta résistance face aux démons de la mode! C’est vrai qu’il est difficile parfois de choisir entre l’image qu’on voudrait donner au monde, et la personne que l’on est vraiment. Il est difficile de rester soi-même en toutes circonstances, même si dans l’absolu c’est ce que nous devrions tous faire! C’est un beau témoignage que tu nous livre, alors merci de partager ça avec nous, et encore bravo, parce que ce n’est pas évident!

  • Emilie
    février 5, 2014

    J’aurais presque envie de te consoler, à croire que moi aussi, je suis sac doré dans ma tête….
    ….mais je vais plutôt applaudir pour le choix de la raison et cet achat que tu vas pouvoir user jusqu’à la corde….
    ….et te demander aussi si un TWP ça permet pas aussi, finalement, de s’autoriser quelque écart doré?… (mais au début, ça ferait désordre).

  • Saria
    février 5, 2014

    Je comprends tout à fait ! Moi c’est au cours d’une séance de shopping avec une copine que j’ai eu ce déclic, elle me faisait essayer des trucs que je n’aurais jamais choisi, et dès que je les mettais, je me sentais « moi ».

    Puis, avec le Wearability Project, ça permet de pousser cette réflexion encore plus loin…

  • Sophie
    février 5, 2014

    L’image que l’on montre de soi est-elle ce que l’on est vraiment? De même, l’image que l’on a de soi, est-elle ce que l’on est vraiment? Peut-être sommes-nous qu’un doux cocktail des deux? En ce qui concerne la frustration du sac doré….espérons qu’elle donne plus de valeur à ce MAGNIFIQUE sac noir…(ben oui, perso, étant une monomaniaque du noir…c’est vraiment le noir mon préféré!)
    N’oublions jamais d’avoir du doré dans le cœur (oulàlà, je vais m’arrêter là, ce message devient vraiment trop mièvre, merci de mettre ça sur le compte de l’heure très matinale de cette réponse….)

  • Vert'Laine
    février 5, 2014

    Chère Elénéore, grâce à TWP, je me suis rendue compte que j’étais dans une cette démarche depuis un petit moment, mais que je ne l’avais pas autant conscientiser, alors MERCI du fond du coeur d’avoir créer ce blog.
    Pour le sac à main, c’est drôle mais j’ai eu la même réflexion, il y a deux ans. Je voulais un beau sac à main, cher, élégant, intemporel, un sac LA BAGAGERIE qui me permettrait de ne plus changer de sac : pour porter les mes bébés, courir après le train, y ranger des trucs de filles, un livre … J’allais comme toi, vers la sécurité, le sac noir … mais grâce à la vendeuse, j’ai tout de même essayer un sac taupe et SURPRISE, il était très sympa et va avec tout (vraiment). C’est devenu mon sac quotidien ! Alors moi aussi, comme CLO, je vais faire le démon … Prends le doré, si c’est celui qui te plaisait à la base, et surtout si tu en as les moyens et que tu n’es pas obligée de manger des céréales jusqu’à la fin de tes jours ou faire appel à CETELEM. Allez toujours vers les choses « raisonnables », ce n’est pas très drôle, non plus. Et puis, si ce sac te plaît, tu l’utiliseras tous les jours comme moi, et il ne tiendra pas 30 ans. Dans deux ans, il sera abîmé, tu auras 28 ans et toujours le temps d’acheter un sac noir. Si on ne s’achète pas un sac doré à 26 ans, à quel âge alors ? Et puis tu te définis comme un peu délurée, alors ? Euh, je viens de voir le sac et son prix … pour moi, la question ne se pose plus, le DORE, et puis vu le site tu peux même encore trouver un bon de réduc et l’avoir un chouïa moins cher encore sûrement.

  • mathilde
    février 5, 2014

    Le jour où Monsieur m’a offert des ballerines dorées, j’ai été un peu interdite… Il avait accompagné sons cadeau de la phrase : « Ce sont des chaussures de princesse! » Je ne me voyais pas du tout porter ce genre de choses, je ne me vois pas du tout en princesse (petite chose fragile un peu puérile et gnangnan) et je me suis franchement questionnée sur l’image qu’il avait de moi et ne correspondait pas du tout à ce que moi, j’avais en tête. Je me suis dit que je ne porterais jamais ce genre de choses, que ça n’irait avec rien du tout de ce que je possédais, et que ça faisait vraiment trop dame, trop élégant pour moi.
    Eh bien figure-toi que ça fait partie des chaussures que j’ai le plus porté : le doré, ça va absolument avec tout, et lorsque c’est juste une petite touche, ça donne un peu d’éclat à une tenue sans pour autant la revêtir d’un style trop prononcé. Donc, désolée de faire le petit démon et de te faire regretter, mais moi, je dirais que ce sac (un peu) doré a un potentiel assez élevé pour devenir un accessoire basique de n’importe quelle garde-robe, pour n’importe quelle fille, ayant n’importe quelle silhouette.

  • Gwendolyn
    février 5, 2014

    Je rejoins le commentaire de Vert’Laine et j’ajouterais que au contraire c’est dans les accessoires que tu peux oser le doré pour les adapter à ton style. Etudier son dressing c’est bien mais attention à ne pas trop se frustrer!!
    Mon avis sur ce sac est plus en fonction des saisons, le noir est plus hivernal et le doré plus printaniers (et salissant moi c’est ce qui me ferais hésiter) mais il peut aller à tous les styles même sans la petite robe et les talons. J’ai cru comprendre que l’achat est fait mais par exemple je le vois très bien avec ta dernière robe que tu porte avec un collier doré et je mettrais des chaussures marrons (oui j’aime associer mes chaussures à mon sac mais les noirs seraient aussi très bien). Dans tous les cas il est très sympa ce sac ;-)

  • ModSweetMod
    février 5, 2014

    Mais ? Je pensais que le camel allait avec tout, non?
    C’est rigolo, mais au vu des quelques photos de toi sur lesquelles j’ai pu tomber, je t’aurais très bien vu avec le sac doré.

  • Ann
    février 5, 2014

    Bonjour ,
    Je suis ton blog depuis qqs temps en sous-marin (et le précédent aussi). Je met un peu mon grain de sel car je ferais partie des démons joliment illustrés par Clo. De mon côté, même si j’essaie d’être cohérente dans mes achats de fringues, mes projets couture, j’apprécie le grain de folie qu’ouvre la rencontre avec une fringue de style totalement différent, souvent en vide-grenier d’ailleurs. C’est ce type « d’écart » avec mes habitudes (ou ma rationnalité) qui me permet de rester moi, justement (ou de commander à Noël et me faire un joli short Chataigne par exemple). Moi, je ne suis pas parfaitement raccord niveau mode et j’aime les mélanges car je me sens entre plusieurs styles, envies. Le choix du sac, je me le suis posé plutôt en terme pratique : beige c’est salissant, noir moins… ou autre choses hyper pragmatiques.

  • Eléonore
    février 5, 2014

    Héhé, ça fait plaisir de voir que ce petit article sans prétention déchaine les passions :)

    Yasmine, Vert’Laine, Gwendolyn, ModSweetMod, Ann > je pense que vous avez mal interprété le sens de mes mots : il ne s’agit absolument pas d’un choix guidé par des considérations pratiques (prix, cohérence avec mes autres fringues) et je sais bien que ce sac est très beau. Je n’ai aucun problème à mettre le prix pour acheter un accessoire qui me fait plaisir. La réflexion autour de cet article est plutôt de comprendre que cet objet ne me CONVIENT pas : il est joli dans ma tête, mais je sais que je ne serais pas du tout à l’aise avec dans la rue. Il représente le décalage avec une personne que j’aimerais bien être THEORIQUEMENT, mais que je n’assumerais pas du tout au quotidien : je me sentirais décalée, mal dans ma peau. Je me forcerais à être quelque chose qui correspond à une idée que je me fais de la grâce, mais qui ne serait pas moi du tout. C’est un peu comme lorsque l’on fait du shopping avec des copines qui nous poussent à acheter des fringues « qui nous vont super bien », mais qui ne correspondent pas à notre « moi » profond : je ne sais pas vous, mais ces fringues je ne les ai JAMAIS mises.

    Mathilde > ton commentaire est vraiment intéressant, à la fois par rapport à la réflexion sur ce que les autres peuvent voir de toi (et en particulier ton chéri qui te connait bien), et également par rapport au dépassement de ta zone de confort. Je suis tout à fait d’accord, le doré peut vraiment aller avec tous les styles, mais pour moi ce sac est vraiment « trop » : preppy, mignon, délicat… je ne me sentirais pas moi ;)

  • Marick
    février 5, 2014

    J’aime beaucoup tes feed back, ton art de mettre des mots sur des sentiments qu’on connait sans les comprendre… Et effectivement ce décalage entre celle qu’on aimerait être, celle qu’on oserait être, celle que les autres voient, celle que nous on voit et encore et surtout celle qu’on est vraiment a l’intérieur est souvent la source d’interrogations et d’achats plus ou moins compulsif… Encore un peu beaucoup de réflexion ici…

  • Mélie Bidouille
    février 5, 2014

    Ohlala… Quel questionnement!!
    Je suis moi même depuis longtemps et de plus en plus dans ce questionnement: qui suis-je?
    Quel style vestimentaire correspond à mon vrai moi?
    Suis dans le bon style??
    Et j’ai en plus une autre question qui se rajoute: Ce style vestimentaire qui doit montrer mon moi est-il compatible avec ma morphologie??
    Elle est bien gentille la Cristina (elle me fait rire…) , mais ces règles de morpho correspondent-elles vraiment aux vêtements que j’aime porter et dans lesquels je me sens moi??

    Concernant les accessoires, j’avoue que je sais théoriquement qu’ils finissent une tenue, mais j’ai beaucoup de mal à m’y mettre… Quand je saurai vraiment ce qui me va en vêtements, je pourrai commencer à réfléchir aux accessoires…

    Rholala… les femmes des cavernes se posaient quand même beaucoup moins de questions….
    Mais que l’on doit être mieux dans sa peau quand tout cela est clair!

    Tout ça pour dire que je ne peux pas t’aider sur le sujet ou alors :
    Prends les deux et tu sortira le doré quand tu le sentira!
    Le fait de l’avoir sous le nez te permettra de l’apprivoiser et inversement, comme Le Petit Prince et son Renard.

    Bonne journée!!!!

  • Callie
    février 5, 2014

    C’est drôle, peut-être que la façon dont tu te vois/voudrais être déteint un peu sur ce que tu sembles être-sans l’être vraiment apparemment (vous avez deux heures et quatre copies doubles) : je te visualise bien mieux avec le doré qu’avec le noir : il correspond bien mieux à ton sourire et à la douceur que tu dégages.
    j’ai bien dit douceur, pas niaiserie !

  • Yanoudatoi
    février 5, 2014

    Haha j’ai vu le même sac et je me suis posée la même question, peut-être que je pourrais m’en tirer? ça reste à définir… je suis entièrement d’accord avec Mathilde, je me suis longtemps interdite le doré parce que ça fait « bling bling » et que ce n’est pas « moi », enfin c’est ce que je pensais, en ce moment je mets de plus en plus de petites touches de doré qui, comme elle le disait, s’accordent pas mal avec tout. Mais c’est vrai doré+couleurs pâles et délicates+ … ça fait beaucoup!

  • aelys
    février 5, 2014

    Je ne te connais que par l’intermédiaire de tes créations Eléonore, mais je trouve que « un peu délurée mais tout de même élégante » est une description qui te correspond vraiment très bien. ;)

  • jul
    février 5, 2014

    Cet article pourrait aussi s’appeler « Ou comment dévier du stock de chaussettes au petit sac noir » Puisque si j’ai bien compris, tu l’as commandé, ce sac noir !
    Tu seras heureuse, une fois le sac reçu, de pouvoir le porter facilement et sans t’y forcer, en accord avec le reste de ta garde robe – contrairement à ce qui se serait passé si tu avais choisi le doré…

  • Caliclo
    février 5, 2014

    Ton article est très beau et je comprends parfaitement ce que tu veux dire. A 26 ans, je suis loin d’avoir une silhouette de femme voluptueuse. Je fais donc des aller-retours entre le style ado (que je ne veux plus) et le style femme (que je n’assume pas). Mais grâce à ce wearability projet, j’analyse et je cherche un équilibre entre les deux. La dernière analyse en date : les chaussures! Pas facile non plus ;)
    Bonne continuation!

  • Emilie LG
    février 5, 2014

    Ça me parle tout à fait !
    J’ai mis longtemps mais j’ai fini par réaliser que je suis toujours très attirée par des choses un peu « fleur bleue », « jeune fille romantique » (froufrous, volants, plumetis, dentelle, petit col claudine, du rose, du pastel ….) mais si sur cintre j’adore, il faut avouer que une fois sur moi et mon 1.83m ça ne fait pas franchement le même effet, et j’étais mal à l’aise.
    Au final, j’ai compris qu’il me faut de la SO-BRI-E-TE dans les coupes et les matières et ça me va bien mieux.
    Ensuite je peux toujours jouer avec les accessoires pour ne pas tomber dans le trop lisse, trop classique.

  • Atypie
    février 5, 2014

    Contente de découvrir ce sac et la réflexion qu’il t’apporte sur ton blog. Pour ma part, je l’ai vu dans le catalogue de vente par correspondance. J’avoue avoir complétement craqué. Mais je pense que c’est en grande partie à cause de l’atmosphère dégagée par les mises en situation des vêtements et accessoires. J’ai beaucoup aimé plusieurs tenues présentées. Mais a y regarder de plus prêt, je ne trouve pas les vêtements spécialement beaux. Je pense même que je ne les porterais pas. Les photos présentées nous renvoient à des univers et inconsciemment ou non, à des traits que nous associons à nous. Par exemple, pour cette série d’image: l’élégance, la grâce, la féminité… Par contre, ce ne sont pas forcément ces traits là qui nous correspondent le mieux ou qui concordent avec notre quotidien.

  • O'Kryn
    février 5, 2014

    Et pourquoi ne pas orienter ton projet en y insérant cette fameuse image à laquelle tu voudrais ressembler ?
    Perso, j’aimerai aussi m’orienter vers un style qui n’est pas vraiment le mien au quotidien. Je pense que je peux y parvenir en y allant par petites touches, petites modifications progressives de mon look (ou non-look) actuel.
    A ta place, j’aurais pris le doré même si le noir est un choix bien plus raisonnable. Je suis pour avoir toujours un petit grain de « folie » dans ta ligne vestimentaire.

  • zorgleb
    février 5, 2014

    Je lis ton blog sans laisser de traces habituellement mais là je ne peux pas ;-)
    Vois-tu, moi, j’aime bien tes bottes noires à franges, je les trouve sympa, elles te vont bien, j’aime l’image qu’elles véhiculent mais jamais non jamais ne pourrait assumer, moi, de les porter ! Plutôt mourir :-)
    Par contre, pour le sac, j’aurai opté sans hésiter pour le doré ! J’aime les sacs un peu extravagants (actuellement j’ai un désigual tout coloré), ils me permettent d’exprimer mon côté « rebelle » plus facilement que le reste de ma tenue…
    Comme quoi, on fait chacune des compromis différents entre notre image rêvée et notre image assumée !

  • BGM59
    février 5, 2014

    C’est bien car c’est à 26 ans que tu en prends conscience!!! Moi c’est maintenant, à près de 54 ans (mon Dieu déjà!!!), que je commence à faire le deuil de la personne que je ne suis pas!!!! Et entre autre grace à des personnes comme toi et à mon cher et tendre….Le nombre de trucs achetés sur un coup de tête, ou parce qu’ils étaient sympas sur la copine….mais moins bien sur moi!!!!
    Et j’ai le même problème avec les tissus : je pourrais bientôt ouvrir un magasin!!! Quant aux livres, patrons etc… j’ai l’impression que je n’en ai jamais assez, mais je n’ai même pas fait le quart de ce qui me plairait!
    Mais bon je commence à devenir raisonnable (il n’est jamais trop tard pour bien faire!) et je me soigne et ton blog entre autre m’y aide bien. Ce projet est génial! A bientôt et…. prends le sac noir, il est super et te correspond mieux que l’autre!

  • Lirbis
    février 5, 2014

    Bon je suis partisane, mais le doré c’est la vie !!!!!!!! Rien de mieux pour réveiller une tenue noire.
    Voilà, mon laius blingblingforever est passé ! Si tu ne te sens pas « toi » avec ce sac doré, tu as surement bien fait de ne pas le prendre, mais je pense qu’un peu de danger dans nos tenues ne peut nous faire que du bien, comme le dit Mathilde, il faut savoir sortir de sa zone de confort. Sinon on reste habillée pareil de 15 à 75 ans (en changeant peut être juste la longueur de la jupe ^^) mais difficile de porter un truc avec lequel on est pas à l’aise, cruel dilemne !
    En tout cas, noir ou doré très joli choix ce sac a l’air parfait !

  • LiLi-C
    février 5, 2014

    Je te comprends très bien face ce dilemme. Moi aussi j’ai mon imagine « parfaite » de ce que j’aimerais être/porter (tailleur, talon haut, petit haut en soie et sac à main Madame!) et la réalité (jeans, converses, tshirt un peu loose et besace).
    J’essaie de mélanger les 2 images le plus possible: une jupe droite avec mes bottes motardes ou mes escarpins avec un jean. Je suis encouragée par mon homme pour aller un peu plus vers la 1ere image, mais il y a des limites à ne pas dépasser. Sinon, je ne me sens pas bien et je suis grognon (c’est dingue l’effet que peut avoir nos fringues sur notre moral!).
    Je pense que j’aurais fait comme toi et j’aurais pris le noir. Il n’y a rien de plus frustrant que d’avoir une super pièce qu’on ne porte jamais. En plus, le sac noir va mieux avec tes bottes ;-)

  • madeby[viou]
    février 5, 2014

    Eh, bien, c’est chouette, car à 48 balais, moi, j’ai encore des errances « dorées et beige rosé »… Surtout au niveau des chaussures !
    Respect !

  • Carlotta Stermaria
    février 5, 2014

    Hum. J’ai justement acheté hier un perfecto en cuir doré, en me disant :

    1. que le ça servirait toujours si je devenais rockstar
    2. que le doré, comme ça ne va avec rien, ça va donc avec tout.

    Oups.

  • Frédérique
    février 6, 2014

    C’est vraiment très intéressant de suivre ton cheminement et tes réflexions. Merci de partager ainsi, ça me fait beaucoup réfléchir également :)
    Personnellement je ne suis pas trop influencée par la mode, j’ai plutôt tendance à suivre mes goûts et mes envies que les dictâtes des magazines. Mais j’ai comme toi parfois un décalage entre l’image que je rêve de renvoyer et celle que je renvoie vraiment, entre la Frédérique de mes rêves et celle dans ma glace… Alors merci pour cet article qui me pousse dans ma réflexion à la recherche de la vraie Frédérique :)

  • Julie
    février 6, 2014

    Hum….

    D’un coté je comprends tres bien tes reflexions (et partage beaucoup de tes sentiments face à ce sac), et de l’autre j’ai ma toute petite expérience.
    A peine plus agée que toi, j’ai décidé de suivre un régime, qui a changé ma vie, mon estime de moi et mon image.
    Mais aussi, et surtout, ma garde robe !
    Passer d’une taille 52 à une taille 36 , cela demande un certain investissement niveau fringues.
    Bref .
    Cette démarche m’a révélée qui je suis vraiment, et que l’image que j’avais de moi est celle que je désire incarner aux yeux des autres.
    Mais cela m’a appris aussi, et c’est là que l’on revient à ton wearability project, que je suis multiple. Que nous pouvons toutes l’etre.
    Rien ne nous oblige à nous contenter d’un seul style !
    Nous pouvons tenir deux gardes robes / style différent, si tant est qu’ils ressemblent à nos humeurs.
    Autrement dit, Eleonore, tu peux etre cette jeune demoiselle poétique avec son sac doré ET le lendemain etre girly rock avec le sac noir si cela te chante.
    Les deux versions peuvent etre toi, si c’est ainsi que tu te ressens.

    J’en use et en abuse. Tantot pin up vintage rigolote, tantot scrict et glamour.

  • Camille
    février 6, 2014

    Bon, je viens de découvrir que je suis plus vieille que toi ( claque pour moi).

    Finalement, ce doré est sympa mais pas cohérent dans ta garde robe ni ton moi intérieur , si je comprend bien.

    Ce qui est « marrant » c’est que j’ai du faire un choix purement futile du même type ce matin. Grosse modo les bottines hush puppies, marron, classiques. Ou les baskets montantes sketchers roses, léopards et dorées (!!).

    Évidement les deuxièmes étaient vraiment vraiment belles.
    J’ai exposé à mon cher et tendre que je pourrais les porter avec un leggin noir etc…
    Évidement il m’a ouvert les yeux . Ces baskets c’est pour la moi fashionitas de 16 ans. La mère de deux petits qui serait en ville, ‘Un poil branchée…

    Évidement j’ai commandé les bottines. Parceque je suis la mère de deux petits qui est plus vieille qu’elle ne croît, et qui n’aurait pas porté ces baskets puisqu’elle n’avait rien à part un leggin noir à mettre avec.

    Bref, un choix c’est surtout un renoncement, et au final il n’y a pas de « bon » choix, il y a ce que l’on en fait après qui est bon !

    Ah, et je te préfère toi, plutôt que la dame improbable du sac camel et doré ;)

  • Zibusine
    février 7, 2014

    Merci Julie, tu as parfaitement mis en mots ce que je n’arrivai pas à exprimer. Comme toi, j’aime jouer au caméléon. Mon armoire est assez incohérente et je peux changer beaucoup d’un jour à l’autre : total style 50’s en robe froufroutante fleurie, décontracté en slim+baskets+tee-shirt ou pull oversized, dame en jupe noire longue et tee-shirt fluide, plus rock en imprimé improbable, délicate dans une robe fluide rose poudre et ballerines assorties… Si ça complique parfois la vie d’avoir beaucoup d’options, ça me permet de m’adapter à mes humeurs/envies/activités du jour.
    Du coup, ça nécessite pas mal d’organisation et une bonne vue d’ensemble du dressing, que je n’ai pas pour le moment… Mais Yanoudatoi vient de donner une super piste sur son blog, je sens que ça va être la tempête dans mon armoire ce week-end !

  • C&M
    février 17, 2014

    la prochaine fois prends le doré et couds la garde robe qui va avec, il ne faut pas renoncer à ses rêves….

  • Le Tigre
    février 18, 2014

    Ah comme ça me parle cet article!

  • Mokkona
    février 20, 2014

    Et pour les chaussettes ? tu t’es autorisée du doré ?
    Pour avoir essayé plusieurs sacs, le constat est sans appel : noir/ noir/ noir/marron (cadeau)/ noir et blanc fait main ^^

  • Acr0
    février 22, 2014

    Ouh, je vois que je ne suis pas la seule à me sentir concernée par ton billet :) Bien que ce ne soit pas sur un sac… (et en attendant ce petit noir est magnifique !)

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *