Un architecte dans la penderie

by

DSC_0039

Vous l’aurez compris, ce titre tout naze n’est autre qu’une référence au Wardrobe Architect de Colette patterns. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, le Wardrobe Architect est un concept développé l’année dernière par Sarai sur le blog de Colette patterns. Cette série d’articles vise, par une analyse presque scientifique de nos influences, nos habitudes et nos gouts, à mieux définir notre « core style » (« style de base ») afin de développer des « collections capsules » par saison.

Je trouve le concept très intéressant, et avec la réactivation de cette série début 2015 je ne pouvais pas ne pas en parler plus en détail sur le blog du Wearability Project. J’ai donc moi aussi sauté dans le wagon du Wardrobe Architect pour voir de quoi il en retournait vraiment et… je suis convaincue !

Semaine 1 : définir les origines de son style

En semaine 1, Sarai nous propose une fiche à compléter en parlant de nos différentes influences :

  • Historiques : quelle est l’histoire de notre style ? Par quelles étapes sommes-nous passés ?
  • Philosophiques : quelle est l’influence de nos croyances/idéologies sur notre style ?
  • Culturelles : comment notre environnement culturel a-t-il influencé notre style ?
  • Communautaires : quelle influence ont eu notre famille, nos amis, notre communauté ?
  • Vie et activités de tous les jours
  • Lieu de vie et de travail
  • Image de soi

En général, je n’aime pas trop rédiger des romans (je préfère largement les cases à cocher), surtout que ce genre de questions prête beaucoup à interprétation. Mais je me suis forcée à y réfléchir et le résultat était très intéressant : j’ai mis des mots, des causes et des concepts sur mes habitudes vestimentaires, ce qui m’a permis de mieux les comprendre.

En résumé, l’affirmation par le style a toujours été très importante pour moi (et ce depuis toute petite). J’aime l’impression d’appartenance à une communauté que certains styles apportent, et suis passée par beaucoup de styles alternatifs (dominés par le style gothique qui m’a accompagné durant 5 ans, et duquel j’ai gardé un amour immodéré pour le noir). Aujourd’hui, je suis séduite par la simplicité et le confort de par mon mode de vie sédentaire et travail de bureau. J’aime le concept d’uniforme (même tenue déclinée en plusieurs exemplaires / variation) pour sa rationalité : c’est mon côté psychorigide. Malgré tout, j’ai besoin de me sentir unique par des détails, des motifs ou des accessoires.

Macaron PRN

Semaine 2 : se sentir soi-même

En deuxième semaine, une nouvelle fiche à compléter cette fois sur le thème de l’identité. On doit décrire ce que l’on ressent lorsque l’on porte ses vêtements préférés, puis des vêtements qui ne nous conviennent pas. Sarai nous demande ensuite de citer nos icônes et ce qui nous attirent chez elles, et enfin des termes qui décrivent des styles que l’on aime en théorie, mais qui ne sont pas vraiment nous.

  • Dans mes vêtements préférés, je me sens : confiante, jolie, soignée, confortable, en contrôle
  • Dans des vêtements qui ne me conviennent pas, je me sens : mal à l’aise, ridicule, engoncée, gauche, effacée
  • Ce que dégagent les looks qui m’attirent : la confiance en soi, la classe naturelle, l’élégance, la sobriété, l’innocence, la sérénité
  • Les styles que j’aime en théorie, mais qui ne sont pas vraiment moi : minimaliste, monochrome, effortless-chic, boyish

Maggyy's beanie

Après avoir défini son identité stylistique, le document nous demande de reprendre toutes nos réponses aux questions précédentes (semaines 1 et 2) et d’écrire au moins 15 mots que l’on associe avec nos réponses, auxquels on peut rajouter des mots supplémentaires pour décrire davantage notre style. Il faut ensuite réduire cette longue liste à 5 mots représentant l’essence de notre style.

Mes 5 mots : unique, simplicité, confort, uniforme*, sombre.
* dans le sens « habit, costume »

Ces 5 mots ne sont peut être pas très compréhensibles pour les autres, mais sont la clé qui permettra ensuite de jauger si un look fait ou non partie de notre style de base. On nous demande ensuite de collecter une vingtaine d’images représentant ce style, voici ma copie :

Abonnez-vous au tableau My core style de Eléonore sur Pinterest.

Mais ce n’est pas fini !

Dans ces deux premiers exercices, j’ai appris énormément de chose sur mon style et mes influences. Mais l’exercice continue… dans un prochain article, on parlera des formes et des silhouettes dans lesquelles on se sent bien, et des couleurs et motifs qui nous correspondent.

14 Responses
  • Julchen
    mars 3, 2015

    Ton projet « wearability » m’a, comme beaucoup, donné envie de me pencher un peu plus sur ma garde-robe. Je commence à avoir un peu de recul sur mes tenues, et maintenant que j’ai perdu mon poids de grossesse et que j’ai découvert mon « nouveau corps », je vais pouvoir continuer mes réflexions et orienter mes coutures.
    Je trouve ce 2ème projet très intéressant, je vais essayer de m’y pencher activement. Merci pour cette découverte !
    J’en profite pour te féliciter pour ton mariage (déléguez ! C’est le maître mot pour profiter le jour J), et je suis bien contente de te retrouver sur le blog 🙂

  • Elodie
    mars 3, 2015

    Ton article est super bien fait! J’adore! J’ai hâte de lire la suite!

  • Za
    mars 3, 2015

    Eh bien, dis donc, tu reviens en force! Deux articles en deux jours! C’est très sympa de te retrouver ici avec ces idées. Pour ma part, je n’en suis pas encore vraiment à la « capsule’ mais presque, j’ai pas mal viré de choses qui ne me correspondent pas (on en revient un peu au même raisonnement sur son style) et je trouve que je vais nettement plus vite pour trouver des tenues nettement plus satisfaisantes à me mettre le matin. Vos tenues Steampunk publiées hier sont géniales!

  • sofi
    mars 3, 2015

    super intéressant comme démarche… je vais y consacrer un peu de mon temps…

  • La Couture Rose
    mars 3, 2015

    J’ai suivi le concept de loin mais je m’y intéresse de + en + car je m’y perds. Et en même temps, ca m’amuse de coudre certains vêtements même s’ils ne me correspondent pas… Merci pour ce partage !

  • Kalembredaine
    mars 4, 2015

    Je découvre cette démarche… Drôlement interessante ! Elle me rappelle les trucs et astuces développés sur le blog into-mind.com pour développer son style et de construire sa garde-robe idéale… Mais, venant de Colette Patterns, je suppose que le WARDROBE architect développera en plus un volet Couture ?

  • yasmine gely
    mars 4, 2015

    Très intéressant mais j’avoue m’y perdre un peu… J’ai beaucoup de mal à définir mon « style » si tant est que j’en ai un de défini… J’ai un côté « j’aime suivre les tendances » et un physique que ne s’y prête pas forcément alors j’adapte… Mais finalement ça mériterait sûrement que je m’y attarde un peu plus pour éviter les déceptions après achat ou couture…
    Merci pour ce partage en tout cas 😉

  • Guénaelle
    mars 4, 2015

    Article très intéressant et démarche pile dans mes préoccupations couturesques du moment. Je couds peu et lentement, donc nécessaire de réfléchir et bien choisir les projets ! Je vais tenter l’expérience. Merci pour ce partage.

  • adlési
    mars 6, 2015

    merci de nous faire partager ce projet. cela correspond à mes préoccupations du moment. j’ai tendance a coudre des choses qui ne me vont pas au niveau couleur et coupe. je me demande comment faire pour sélectionner le bon patron et tissu qui me correspondront vraiment…
    je bloque un peu sur l’anglais pour participer à ce projet wardrobe achitect.. est ce qu’il faut avoir un bon niveau?

  • Eléonore
    mars 12, 2015

    adlési > Je dirais qu’il faut quand même un niveau correct pour tout comprendre, mais j’ai essayé de résumer un peu la démarche dans mes articles : tu pourrais peut-être piocher un peu dans les deux ? 🙂

  • Cécile Fagot
    mai 16, 2019

    Bonjour,
    Je découvre ce projet avec retard.
    Je suis allée faire un tour sur le site.
    J’aime beaucoup, le concept, qui s’accorde mieux avec notre personnalité, mode de vie, que celui de la garde rove type.
    Merci pour cette découverte.
    Cécile

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *