Wardrobe Architect #2 – les formes

par

Me revoici pour un nouvel article sur le Wardrobe Architect. La dernière fois, nous avions parlé des origines et de l’essence de notre style. Cette fois-ci, on va s’intéresser de plus près aux types de vêtements dans lesquels on se sent bien.

Semaine 3 : explorer les coupes

L’approche de Colette est, encore une fois, très intéressante. Plutôt que de déterminer les formes qui nous correspondent le mieux à partir d’un classement morphologique (physique en 8, en poire, en V…), elle nous propose de déterminer les formes que l’on préfère porter. J’ai beaucoup cette approche, car plutôt que de nous pousser à nous habiller de la manière la plus flatteuse (quitte à nous contraindre dans des formes qui ne nous correspondent pas pour correspondre à un idéal de beauté artificiel), elle nous fait analyser ce que nous sommes le plus susceptibles de porter et reporter au quotidien – et en ça elle s’accorde parfaitement à mon Wearability Project !

perfection

Sarai nous propose une matrice contenant tous les types de vêtements (jupe, robe…), et toutes les caractéristiques de ces vêtements (court, long, cintré, large…) à remplir avec une notation de 0 (je déteste porter ça) à 10 (j’adore porter ça). Je me suis prêtée à l’exercice, et voici les combinaisons qui ont remporté une note de 7 ou plus :

  • Jupe mi-cuisse, taille haute, très évasée
  • Mini-jupe, taille haute, très ajustée
  • Robe assez ajustée, très évasée, taille haute, mi-cuisses
  • Robe un peu loose, mi-cuisses
  • Pantalon très ajusté (slim), taille naturelle
  • Mini-short
  • Cardigan ajusté
  • Veste/manteau un peu loose
  • Types d’encolures : décolleté (scoop neckline), marcel
  • Types de manches : sans manches, au dessus du coude, manches 3/4

Et, parce que je trouve l’exercice intéressant, voici les combinaisons que j’ai noté 3 ou moins :

  • Jupe et robe midi ou maxi
  • Jupe droite
  • Robe taille naturelle
  • Pantalon « entre deux » (ni très ajusté, ni très loose)
  • Pantalon mi-mollet, genou, mi-cuisse
  • Veste très ajustée
  • Manteau très ajusté
  • Tout ce qui est taille basse
  • Types d’encolures : bénitier, col roulé, bustier, bateau, épaules dénudées
  • Types de manches : bretelles spaghetti

La bonne nouvelle, c’est que les formes que j’ai le mieux noté se retrouvent déjà, pour la plupart, dans ma garde-robe. Ce qui est par contre très intéressant, c’est que je me rends compte que je possède aussi pas mal d’habits dont la forme ne me met pas du tout à l’aise ! Parmi eux : jupe maxi, pantalon droit, top à bretelles fines, et surtout vestes et manteaux très ajustés dans lesquels je me sens engoncée (même si j’apprécie vraiment leurs qualités esthétiques). Une bonne occasion de repenser ces pièces et de leur trouver, le cas échéant, des remplaçants.

Quand aux grands absents de ces deux listes, ce sont les tops (blouses, chemises…). Ni bons ni mauvais, je ne me sens pas vraiment mal à l’aise dedans mais j’ai beaucoup de mal à les accorder à mes looks : trop blousants, trop serrés, trop courts ou trop longs, je n’arrive pas à trouver les proportions qui me conviennent (si quelqu’un a des conseils, je suis preneuse !).

Semaine 4 : déterminer des silhouettes

Une fois les coupes « favorites » identifiées, l’étape suivante est de déterminer 5 à 10 silhouettes équilibrées composées de ces coupes, et qui correspondent à nos gouts et notre mode de vie. Grâce au blog, j’ai commencé par rassembler des photos qui illustrent mes silhouettes les plus portées :

silhouettes

  • 70% du temps : Robe évasée + gilet long + collants + bottes/bottines
  • 20% du temps : Slim brut + haut large + bottes
  • 10% du temps : Haut moulant + mini-short/mini-jupe + gilet long + bottes (hiver), ou marcel + jupe évasée taille haute + sandales/ballerines (été)

Je ne suis pas très surprise de constater que je tourne toujours autour des mêmes silhouettes, avec une prédominance de robes ! J’ai par contre beaucoup de mal à trouver des associations haut/bas intéressantes et flatteuses, ce qui fait que ces éléments sortent très peu du placard.

Je me rends aussi compte que j’ai pendant longtemps eu tendance à me réfugier dans des tenues dictées par ma morphologie : lorsque je m’habillais en prêt-à-porter, les seuls habits dans lesquels mes hanches rentraient sans que ma taille ne flotte étaient les robes et jupes rétro, j’ai donc adopté ce style un peu vintage sans me poser de questions.

J’ai envie de mettre l’exercice des silhouettes en suspens le temps de réfléchir aux associations qui correspondraient le plus à ma personnalité, sans la contrainte des tailles formatées de l’industrie… car après tout, la couture nous permet d’adapter les vêtements à notre morphologie et il serait dommage de ne pas en profiter et de nous autocensurer !

Et vous, avez-vous testé le Wardrobe Architect ? Où en êtes-vous de vos réflexions ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour la troisième partie de ce challenge : les couleurs et les motifs.

9 Réponses
  • Une Bagatelle
    mars 7, 2015

    C’est un plaisir de pouvoir te lire de nouveau et notamment à travers cette démarche. Je suis moi-même en plein dedans, et mes réflexions se nourrissent forcément de ce que chacune peut en dire. Je suis tellement en accord avec cette idée qu’il vaut mieux porter ce dans quoi on se sent bien plutôt que ce dans quoi l’industrie veut nous faire croire que c’est ce qu’il nous faut.
    Je pense à la fameuse « Petite robe noire » par exemple… Celle qui va très bien à certaines et pas du tout à d’autres ! Car si la forme est importante, la couleur ne l’est pas moins. J’ai d’ailleurs hâte de lire ton prochain article à ce sujet :)

  • Lucie
    mars 8, 2015

    Je trouve très intéressant « The wardrobe architect » , tout autant que « the wearability project » ! J’ai donc également décidé de mixer les deux approches ! J’avoue que le fait que les fiches en PDF offert par Colette pattern soit en anglais m’ont bien refroidi, alors je me nourris de ce que je trouve sur divers blog mais le tien a était un déclic ! Je me suis mise à rédiger petit à petit comme si j’écrivais dans les feuilles !

    Pour le moment, j’ai beaucoup de mal pour le style, plus que pour les formes d’ailleurs! Je suis partagé entre ce qui me va et ce que j’aime ! Mais me définir un style maintenant alors que ça change suivant les saisons et vraiment dure pour moi …

    Alors j’ai décidé pour le moment de choisir des images que pour printemps 2015, tu en pense quoi ?
    En tout cas merci pour ces articles qui aide notre réflexion et j’ai hâte de lire la suite !
    =)

  • Marie
    mars 8, 2015

    Ah je trouve cette réflexion vraiment intéressante : il y a effectivement des trucs qu’on adore porter mais qui ne sont pas flatteurs, des trucs flatteurs qu’on ne porte jamais (inconfort, pas son style, etc.) et le Graal, les trucs flatteurs qu’on adore porter ! C’est passionnant comme cheminement !

  • Marick
    mars 9, 2015

    Toujours très intéressant de te lire. J’en suis juste là d’ailleurs, à te suivre, me dire que oui c’est vraiment un truc à faire… mais pas plus.. :-)

  • Guénaelle
    mars 10, 2015

    Réflexion et démarche toujours très intéressantes. J’ai commencé le Wardrobe architect. J’en suis à la semaine 2 donc je ne suis pas très avancée. C’est éclairant sur la dichotomie entre les vêtements/silhouettes qu’on aime mais qui ne vont pas ou l’inverse. J’ai fouiné sur le net à la recherche de silhouettes inspirantes et foule de robes en est ressortie alors que dans la vie, je n’en porte pas. Beaucoup d’inspirations chaudes applicables à l’hiver ou l’automne, rien n’est ressorti bizarrement sur le printemps. J’ai plus de mal à faire comme Lucie le propose plus haut de créer un tableau printannier.
    Au plaisir de lire la suite de ta démarche.

  • Za
    mars 10, 2015

    J’aime beaucoup l’idée de faire un choix de vêtements qui soit plus adéquat à ce que l’on aime et dans lequel on se sente bien et pas forcément aux injonctions morphologiques, parce que ces modèles cache-coeur que je devrais porter selon des règles de la « bonne morpho bien habillée » pour mettre en valeur ma poitrine « généreuse » ne tiennent jamais en place et me mettent plus que mal à l’aise…juste un exemple en passant. A suivre donc. Le bon sens a parlé.

  • Eléonore
    mars 12, 2015

    Lucie > Je comprends bien ta problématique, pas facile quand on est en permanence assaillis de tendances à suivre ! Personnellement mon but est de définir mon style de base de manière intemporelle, mais si tu n’es pas encore sure de quel style te convient c’est une excellente idée de commencer à travailler par saison :)

  • BrightEyedMum
    mars 13, 2015

    La démarche est intéressante à lire (pour moi, c’est de l’impossible à réaliser actuellement… dans 10 ans peut-être ?). Reste une question de la plus haute importance… ;-) Quel est ce haut large porté sur un slim dans les photos de silhouette ? Un fait maison ? Ou bien ? Merci !

  • Agnès
    mai 5, 2015

    Je viens de découvrir ce projet ce matin, je suis fan ! Je couds beaucoup, porte beaucoup ce que je fais, mais n’ai jamais ou rarement deux trucs faits pour aller ensemble, en dehors du pantalon slim noir en faux cuir qui accepte tout… Merci beaucoup !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *